Pour qu'une centrale nucléaire puisse continuer à être exploitée, il faut qu'elle soit sûre, reste économiquement viable et acceptée politiquement.

Les autorisations des centrales nucléaires belges imposent que, outre les contrôles permanents, tous les dix ans, il soit procédé à une réévaluation de la sûreté de l’installation. Cette réévaluation a trois objectifs :

• démontrer que la centrale est restée au moins aussi sûre qu’à sa conception

• analyser la situation exacte de la centrale eu égard au vieillissement et à l’usure et évaluer tout facteur pouvant limiter l’exploitation sûre de la centrale dans les 10 années à venir.

• justifier le niveau actuel de sûreté de la centrale par comparaison avec les règles et pratiques courantes, en particulier au niveau international et proposer d’éventuelles modifications. 

L’ensemble de la révision doit donc identifier les actions correctives éventuelles pour permettre de conclure que l’exploitation de la centrale puisse être poursuivie pour les 10 années suivantes.

Ainsi, de 10 en 10 ans, on peut évaluer si la centrale est encore bonne pour le service. Sa mise hors service ne dépend donc que de la décision de l’exploitant de ne pas investir dans une mise à niveau qui serait jugée nécessaire par la réévaluation de sûreté.

FAQ List

 

Nous utilisons des cookies et des plugins sociaux sur ce site Internet, ce qui implique le traitement de vos données à caractère personnel. Ces cookies sont utilisés à des fins statistiques et pour vous fournir une expérience de navigation plus personnalisée (par exemple, en mémorisant vos préférences sur d'autres sites Internet). Êtes-vous d'accord avec notre utilisation de cookies ?
En savoir plus Ok